mardi 29 mars 2016

Top Chef








VOILA, alors ça, ça gène personne au montage ?
Ça fait quelques épisodes que je grince des dents au lieu de saliver (nan parce que faut pas déconner, ça a l'air quand même vachement bon, en général)
Mais lundi dernier, le coup de "Elle, c'est la dernière meuf de la compet'" m'a sciée sur place.
C'était sa définition : LE truc qui la qualifiait. bah c'était la dernière meuf du groupe.
On a parlé du seul roux de la compet' ? avec sa cuisine de roux.
Et l'aut' là. C'était pas "le dernier tatoué" ? il faisait pas de la cuisine de tatoué ?
Nan mais sérieux, vous n'aidez personne, avec vos conneries. 
Je suis très calme.


26 commentaires:

  1. Mouais, ça me dépasse aussi -_-'

    RépondreSupprimer
  2. Merci !!! Je me sens moins seule en râlant devant ma TV. Parce que j'attends avec impatience le jour où un chef membre du jury dira " j'aime bien cette assiette, c'est très masculin". Tu as très bien exprimé ce que je ressens.

    RépondreSupprimer
  3. ah un bon dressage bien masculin !!! (ok je sors...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un homme, on en dit pas "masculin" mais "viril"; les hommes doivent faire les choses de façon "virile". (Je ne sais pas plus ce que ça signifie exactement en pratique...)

      Supprimer
    2. Hmmm... des p'tites fleurs sur un bon gros tartare? Nan, je sèche aussi.

      Supprimer
  4. C'est bien pour ça que je ne regarde plus Top chef.
    Merci pour vos superbes posts.

    RépondreSupprimer
  5. Cuisine au micro-onde30 mars 2016 à 16:51

    Bon déjà... qu'est-ce que c'est que cette bédé ? Ca manque cruellement de féminité... je m'attendais à autre-chose de la part d'une dessinatrice... ;o)))

    Sinon, mon opinion sur ces émissions de m... ? Une seule chose compte, l’audience (si encore on apprenait à cuisiner en regardant ça... je pourrais comprendre que des gens regardent). Le public métropolitain est majoritairement blanc donc le cliché sur les noirs... c'est facile... les "grands chefs" sont majoritairement des hommes donc le cliché sur les femmes... c'est facile...
    Faites-moi signe le jour où une FEMME NOIRE sera dans le "top" des ces chefs, je pourrais me désespérer encore plus du monde en général et de la télé "poubelle" en particulier.
    Bon je vous laisse... y'a cauchemar en cuisine qui commence, avec le gros chauve qui ne sait pas contrôler ses nerfs... vite, ça serait dommage d'en rater une miette....

    RépondreSupprimer
  6. C'est marrant, "à ce niveau de la compétition" la "dernière femme" a toujours un moment où elle précise qu'elle doit rester et va se battre pour toutes les autres... Même quand elles ont tout fait pour pousser les autres dehors :p
    Doit y avoir une boucle dans le script

    RépondreSupprimer
  7. Oh, la nouvelle star a fait la même avec un chanteur d'origine asiatique à qui ils ont demandé du Gangnam style, que son prénom était imprononçable, de saluer autrement qu'en français pour marquer la différence, qu'il avait bien une voix d'asiatique, etc. Ce n'est pas M6 qui est raciste, c'est la télé réalité qui laisse un peu tout le monde hors de contrôle juste pour faire le buzz (kardashian et nabilla style, entre autre). Le problème c'est aussi que les gens qu'on laisse s'exprimer un peu trop librement ont des fans qui partagent peut-être leurs idées et pensent que leurs propos font loi.

    RépondreSupprimer
  8. Excellent mais triste constat !

    RépondreSupprimer
  9. C'est pourtant bien la preuve éclatante que c'est difficile d'être une femme dans ce milieu ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le milieu de la télé peut-être, en cuisine.. pas sûr.

      Supprimer
    2. mais non.
      La cuisine, c'est par essence LE milieu de la femme ! (enfin, son milieu d'évolution, pas le milieu physique)

      Je suis encore étonné qu'on ne l'ait pas faite celle là :-(

      C'est malheureusement un peu binaire. Si tu regardes, c'est que tu approuves.
      Et si tu entends une considération (rose = fille, garçon viril, noir feignant, asiat' sournois, maçon portugais, épicier arabe, facho catho et autres pédés d'anglais) tu l'enregistre automatiquement. C'est malheureux à dire, mais c'est comme ça.

      Et c'est pas Nabila qui va aider à rendre le stéreotype de la femme plus "masculin" (bon, allez, si on la voit monter un mur, on pourra se dire qu'elle est portugaise, mais faudra pas qu'elle s'épile, parce que les portugaises....)


      Bref, c'est pas gagné :-(

      Supprimer
  10. Ha je suis réellement contente de lire ce post. Je me disais exactement la même chose en regardant l'émission. Je trouve que ça fait du tort... Et ça m'a vraiment marquée pour le cas de Coline.Qu'est-ce que ça change que ce soit une femme? On juge la cuisine, pas le genre ... Je ne sais pas si elle est consciente de ça ou si c'est demandé par la prod.
    Bref, qu'elle perde ou gagne, ça promet un beau florilège de commentaires bien cons.

    RépondreSupprimer
  11. Ha! Quelqu'un qui se pose les mêmes questions que moi! Je ne supporte plus d'entendre ça, vraiment. C'est pas sa dose de féminité qu'on juge, punaise, c'est sa cuisine!! Merci pour ce post!

    RépondreSupprimer
  12. arf ça m'enerve aussi tellement . Le dressage féminin avec de pitites fleurs et le dressage masculin je sais pas ... une cote de boeuf au milieu de l'assiette ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha bien vu la côte de boeuf ^^

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Ton post est intéressant car il souligne bien un fait avéré : la télévision est le reflet de notre société, notre société est sexiste, donc la télévision diffuse des idées sexistes. Et je suis d'accord avec toi, le même procédé s'applique au racisme.
    Par contre, la comparaison dont tu te sers est un petit peu problématique. En comparant la discrimination dont un homme noir est victime, et celle dont une femme blanche est victime, tu oublies qu'il existe aussi des femmes noires, qui subissent ces deux types de discrimination simultanément. C'est important de souligner les inégalités de traitement, mais pour le faire il n'y a pas besoin d'opposer les inégalités entre elles. Malheureusement, elles se recoupent souvent : comparer ces discriminations entre elles, c'est nier qu'elles peuvent s'appliquer à une même personne. C'est la notion d'intersectionnalité. Je t'invite à te renseigner en lisant cet article dans libé il y a quelques temps : http://www.liberation.fr/debats/2015/07/02/intersectionnalite-nom-concept-visant-a-reveler-la-pluralite-des-discriminations-de-classe-de-sexe-e_1341702
    Je suis ton blog depuis les débuts, et j'adore ton travail ! Merci beaucoup de partager avec nous ton quotidien, et bon courage avec les petites.

    RépondreSupprimer
  15. tiens... Dans la meme veine ;-)
    http://www.commitstrip.com/fr/2015/09/17/meanwhile-in-a-parallel-universe-2/

    RépondreSupprimer